Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 07 octobre 2015

Résumé obligatoire

Par où commencer ...

 

Bon, voilà. Je suis en surpoids depuis très, très longtemps. Un surpoids qu’on m’a toujours reproché, me faisant comprendre que je mangeais trop, trop mal, que je ne faisais pas de sport.

Et j’y ai longtemps cru, vraiment. Je suis une bonne vivante, j’aime bien manger gras salé sucré, pas « trop », mais beaucoup… Par contre pour le sport c’est un peu injuste, j’ai fait du tennis pendant 10 ans, du karaté pendant 8 ans, de la natation depuis mon plus jeune âge, et tous mes déplacements à pied ou à vélo, on ne peut donc pas dire que j’ai beaucoup végété à l’âge où on me l’a reproché. Je suis passé par la case diététicienne, ça n’a pas aidé, une dermato et un kiné qui m’ont dit crument que je ne pouvais m’en prendre qu’à moi-même, … tout le monde, ma famille, mes amis, le corps médical, m’ont toujours reproché de ne pas faire d’effort.

Il y a quelques années, en 2010, j’ai un peu craqué dans ma tête. Je ne me supportais VRAIMENT plus, il fallait que ça bouge, que ça change, que j’arrive enfin à m’aimer ! J’ai fait appel à un de mes meilleurs amis qui m’a torturée pendant 2-3 mois (5 heures de sport intensif par jour et des portions de nourriture absolument ridicules), avec un résultat assez optimiste de -20 kg ! Je pensais avoir trouvé la solution à mon problème, sauf que j’ai commencé à faire malaise sur malaise et développé des crampes musculaires en puissance… Du coup, j’ai stoppé ce programme débile qui de toute façon ne pouvait pas durer dans le temps et qui a fini par me faire reprendre tout le poids perdu, évidemment.

 

Parallèlement à ça, il y a une chose importante à savoir : j’ai une morphologie des plus bizarres. Absolument pas féminine, toute ma graisse se concentre sur le haut du corps, ventre dos et cou, et je n’ai pas vraiment de fesses ni de poitrine ni de hanche. Des bras et des jambes très musclés, avec une absence totale de tissu adipeux sur les muscles. Etrange non ?

J’ai donc entamé un suivi médical endocrinien (les hormones) afin de savoir s’il n’y avait pas de dysfonctionnement physiologique qui expliquerait mon apparence bizarre et mon surpoids beaucoup trop important face à mes habitudes de vie. Je passe les années de galère et de stress à chercher des tumeurs partout … Rien n’a été trouvé, jamais. Et puis l’année dernière, couperet ultime qui tombe : j’ai du diabète.

Je fais très attention à mon alimentation et je ne mange pas de sucre, mais j’ai du diabète !! C’est quoi ce bordel ??

Au final, la réponse à tous ces mystères est une maladie génétique rare : lipodystrophie partielle de Dunnigan, une mutation génétique qui affecte mon système endocrinien et me fait stocker tout ce que je mange sans le transformer en énergie, et en plus qui me donne cet aspect bizarre. 

 

J’ai pris des médocs pendant un an pour ça, et ça ne change rien… Dernière solution à envisager, c’est le bypass gastrique. J’ai été révoltée la première fois qu’on m’en a parlé, et puis petit à petit l’idée a fait son chemin … aujourd’hui je l’envisage avec espoir. C’est peut-être la fin du diabète, des douleurs, de la fatigue chronique, et surtout, surtout, surtout, avec un peu de chance, une révolution physique ……………

Quand j’y pense, pouvoir ressembler à la fille que je suis à l’intérieur depuis très longtemps … Ce serait extraordinaire… Le début réel de ma vie telle que je me dois de la vivre.

Je n’arrête pas d’y penser. Et je finis par en devenir dépendante. Et si je pouvais enfin montrer à tout le monde que je ne suis plus une grosse monstrueuse ? Que je peux séduire les hommes ? Que je peux prendre ma revanche sur la vie, sur les gens, et leur montrer, LEUR MONTRER !

J’ai rendez-vous avec mon endocrinologue le 24 octobre, et on lancera tout ça. En attendant, je vais prier…